Comité pour la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale

Le Comité pour la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale travaille en concertation avec le Service de la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale auprès du Ministère d’État, la Fondation nationale de la Résistance, la Fondation du Mémorial de la Déportation, la Fédération des Enrôlés de Force et les associations et institutions des victimes de la Shoah.

Loi du 21 juin 2016 créant un Comité pour la mémoire de la Deuxième guerre mondiale

Télécharger

Règlement grand-ducal du 5 juillet 2016 relatif au Comité pour la mémoire de la Deuxième guerre mondiale

Télécharger

Membres du CM2GM 2016-2019. Membres du CM2GM 2019-2022

2016-2019 2019-2022

Les missions du CM2GM

Selon l’article 2 de la loi le comité a pour missions :

a) de perpétuer la mémoire des événements de la Deuxième Guerre mondiale;
b) d’intervenir auprès des instances publiques dans l’intérêt des résistants, des enrôlés de force, des victimes de la Shoah et des victimes de la Deuxième guerre mondiale en général;
c) de participer à l’organisation de la commémoration officielle de la Deuxième Guerre mondiale;
d) de formuler des recommandations concernant l’organisation de la commémoration de la Deuxième guerre mondiale et l’identification et la valorisation des lieux de mémoire;
e) d’entreprendre des actions de sensibilisation du public et plus particulièrement de la jeunesse en relation avec la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale.

Le Gouvernement sollicite l’avis du comité sur toutes les questions en relation avec la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale.
Le comité est consulté par le Gouvernement pour l’organisation de la Journée nationale du souvenir qui constitue la commémoration annuelle officielle de la Deuxième Guerre mondiale.

Les trois piliers du CM2GM

Selon le texte de la loi: Il constitue à l’égard des autorités publiques l’organe représentatif de la Résistance, de l’Enrôlement forcé, des victimes de la Shoa et des victimes de la Deuxième guerre mondiale

Résistance

La Fondation nationale de la Résistance, FONARES :
Selon ses statuts approuvés par le Gouvernement en conseil du 15 mai 1998,
elle a comme membres fondateurs:
– Amicale des Femmes Concentrationnaires et Prisonnières Politiques,
– l’Amicale des Déportés Politiques – Ëmgesidelt,
– les Amicales des Anciens des Camps de Concentration d’Auschwitz, Buchenwald, Dachau, Hinzert, Lublin, Mauthausen, Natzweiler- Struthof, Sachsenhausen,
– les Amicales LVL (Letzebuerger Volleks-Legioun), LPL (Lëtzebuerger Patriote-Liga)
– Association des Résistants du Chemin de Fer
– Amicale LFB (Letzebuerger Fraïheetsbond)

Enrôlement forcé

– Fédération des Enrôlés de force Ons Jongen a Meedercher
– Fondation du Mémorial de la Déportation
– Amicale des Anciens de Tambow
– Amicale Albert Ungeheuer

Associations représentant les victimes de la Shoah

– Fondation luxembourgeoise pour la Mémoire de la Shoah
– Comité Auschwitz Luxembourg
– MemoShoah
– Témoins de la deuxième génération
– Communauté israélite de Luxembourg
– La communauté juive d’Esch-sur-Alzette
– Fondation René Oppenheimer